Episode #5 – BARCELONE

 

.

 

Du 21 au 26 octobre, la Luciole a quitté la France, direction l’Espagne, à Barcelone. Là encore, nous avons rencontré des acteurs du changement au niveau local.  Du squat autogéré, au fabricant de meubles en matériaux recyclés, suivez la Luciole !

« Le squat, ce n’est pas juste pour profiter d’un lieu, il y a toute une politique derrière »

Can Masdeu, ancien hôpital devenu squat
Can Masdeu, l’ancien hôpital est devenu squat il y a 15 ans

Première étape : Can Masdeu, un étonnant lieu de vie autogéré dans les hauteurs de Barcelone. Ancien hôpital de lépreux, le lieu est squatté depuis 15 ans par des habitants de tous horizons. Jardins partagés, maisons écologiques, recyclage de l’eau de pluie…l’espace est organisé pour être le plus autonome possible. Et ça fonctionne…

Nous nous sommes rendues à Can Masdeu lors de la traditionnelle fête du dimanche. Repas partagé, atelier de Land Art, musiciens locaux  et poètes étaient au rendez-vous.

dsc_0627
De la rumba en guise de dessert

« C’est très fort pour les personnes en situation de handicap de travailler sur un projet motivant, et qui leur appartient aussi »

Deuxième étape : L’Estoc, une coopérative sociale qui fabrique des meubles à partir de matériaux recyclés. Sur les six employés, trois personnes sont en situation de handicap. La coopérative organise également des ateliers pour apprendre à construire ses propres meubles. Nous avons visité le magasin et l’atelier de l’Estoc, en compagnie de son fondateur Jordi Mayals.

dsc_0651
Dans l’atelier, les ouvriers travaillent le bois

Belle écoute!

*On remercie l’office du tourisme de la Catalogne qui nous a été d’une aide précieuse. Ils ont édité un guide d’adresses durables de la région disponible sur www.catalunyaexperience.fr

** On remercie également Matthias Raynal pour la voix en français

Publicités

Un commentaire sur « Episode #5 – BARCELONE »

  1. quel plaisir de vous suivre le long de votre périple…j’espère que je n’ai pas trop parlé et que j’ai dit était clair pour ceux et celles qui ne connaissent pas Canmasdeu. Lorsque je m’ écoute, je ne reconnais pas ma voix et j’ai l’impression d’avoir oublié tant de choses ou de ne pas les avoir exprimé au mieux, j’espère que les francophones de Canmasdeu ne m’en voudront pas car ils sont comme ma famille de coeur et leur lieu mon coin de paradis inaccessible pour le moment. hasta pronto amigos y amigas abrazos et un super bravo pour le projet de la Luciole qui j’espère fera des émules!!! jérôme

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s